Francis Collomp, otage au Nigéria depuis décembre 2012, est libre

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

otageIl avait été enlevé à Rimi, dans le nord du Nigéria, le 19 décembre 2012. Francis Collomp est désormais libre. François Hollande a annoncé sa libération, dimanche 17 novembre.

L’ingénieur français était détenu par les islamistes d’Ansaru, qui avaient revendiqué son enlèvement. “Le Président de la République salue avec joie la libération de notre compatriote Francis Collomp, écrit l’Elysée, dans un communiqué.

“La France n’a cessé de déployer tous ses efforts pour parvenir à ce dénouement heureux. Le Président exprime toute sa gratitude aux autorités du Nigéria, avec lesquelles la France a mené une étroite coopération, pour l’action décisive qui a été la leur.”

Le groupe islamiste nigérian Ansaru avait, au mois de septembre, une vidéo de l’ingénieur français âgé de 63 ans. “On le voit deux fois mettre sa main sur sa poitrine. Est-ce à cause de ses problèmes cardiaques ?”, s’était interrogée Gilda Marbois, sa belle-sœur.

Francis Collomp, originaire de La Réunion, avait en effet été opéré du cœur et devait prendre quotidiennement des médicaments, selon son entourage. “Je n’ai même pas reconnu mon mari, (…) il est fatigué, amaigri, mais il est en vie, ça m’a fait du bien”, avait réagi sa femme, Anne-Marie Collomp, elle-même réunionnaise.

Laurent Fabius se rend au Nigéria

“Cette nouvelle tant attendue ne nous fait pas oublier que sept de nos compatriotes sont encore retenus en otage en Syrie, au Mali et au Nigéria. La France continuera inlassablement à travailler pour leur liberté”, poursuit le communiqué de l’Elysée. Le texte précise que Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, s’est rendu “immédiatement” au Nigéria pour accueillir l’ex-otage, où il devrait atterrir dimanche après-midi.

Par Francetv info avec AFP

 

Actualités connexes