A la Une

SENEGAL : COVID19/Quand le mal frappe à la fois, le Sénégal, la France, le Tchad et toute la jeunesse africaine.

Pape Diouf (ex président de l’OM), atteint du Covid-19, a été arraché cruellement à l’Afrique, la France et le Monde du football. Malheureusement  l’homme n’a pas survécu au Coronavirus qui l’a terrassé juste au moment où il était envisagé son transfert du Sénégal à la France pour les besoins d’une prise en charge médicale plus accrue parce que son état de santé s’était aggravé.

Ancien journaliste, agent de joueurs puis dirigeant de l’OM, de 2005 à 2009, Pape Diouf avait notamment contribué à bâtir l’équipe championne de France 2010, après 17 années sans titres. Mababa Diouf de son vrai nom, dit Pape Diouf, est né le 18 décembre 1951 à Abéché (Tchad).Il  fut l’un des meilleurs journalistes sportifs du continent.

Profil d’un enfant qui a grandi vite.

il  débarque à Marseille à l’âge de 18 ans à la demande de son père qui voulait qu’il devienne militaire comme lui. Il ne répond pas aux injonctions de son père qui a lutté pour la libération de la France. Après avoir abandonné ses études, il entre comme pigiste au journal La Marseillaise. Peu de temps après, il est embauché à temps plein, avec pour mission de « couvrir » l’actualité de l’Olympique de Marseille. Douze ans après son entrée au journal, il rejoint le quotidien national sportif Le Sport, lancé par Xavier Couture. Mais l’aventure tourne court parce que  le quotidien dépose le bilan. À la suite de cette déconvenue, il organise des jubilés de joueurs en Afrique (Saar Boubacar, Eusebio). De là lui il  vient l’idée de devenir agent de joueurs. Ses premiers joueurs sous contrat sont  Basile Boli et Joseph-Antoine Bell, tous deux évoluant à l’Olympique de Marseille. Plus tard, il prend Marcel Desailly, Bernard Lama, Sylvain Armand, William Gallas, Grégory Coupet, Laurent Robert ou encore Didier Drogba. Il était l’agent du joueur marseillais Samir Nasri depuis qu’il avait l’âge de 13 ans.

En 2004, il rejoint l’Olympique de Marseille comme manager général du club, chargé des affaires sportives. Après le départ de Christophe Bouchet en  l’automne 2004, il est nommé président du directoire de l’Olympique de Marseille par le conseil de surveillance du club, au sein d’un triumvirat composé également de Vivian Corzani pour l’administratif et de Philippe Meurice pour les finances. En 2005 il devient président de l’Olympique de Marseille sous l’influence de l’actionnaire majoritaire, Robert Louis-Dreyfus. En 2006, il est à l’origine d’une décision controversée d’aligner une équipe bis de l’Olympique de Marseille face au Paris SG pour le compte de la 30e journée de championnat de Ligue 1. Il avait en effet refusé d’envoyer l’équipe des titulaires, arguant le non-respect par les services de sécurité du PSG des normes de sécurité concernant l’accueil des supporters marseillais au Parc des Princes. Cette décision lui a attiré les foudres d’une partie du public français, de la Ligue de football professionnel et du diffuseur exclusif du championnat, Canal+ ; mais elle lui a aussi permis de faire l’union sacrée autour de lui parmi les supporters olympiens. Ce match se terminera par un inattendu 0-0 au terme d’un match fermé.

Sous sa présidence, l’Olympique de Marseille progresse régulièrement dans la hiérarchie française (5e en 2005-2006, puis 2e en 2006-2007, 3e en 2007-2008, et 2e en 2008-2009), en se qualifiant très régulièrement en Ligue des Champions. Il accède également deux fois d’affilée à la finale de la Coupe de France (perdues en 2006 face au Paris Saint-Germain et en 2007 face au FC Sochaux).

Quand il fait de la couleur noire une couleur très visible.

Enfin, il était jusqu’ à ce jour le seul dirigeant noir d’un club évoluant en première division dans toute l’Europe.  Il peut être considéré comme l’un des acteurs majeurs du renouveau de l’OM . En fin des années 2000 il avait  ramené puis maintenu le club durant trois années en Ligue des Champions.  En 2016, Il est mis en examen  pour abus de biens sociaux et association de malfaiteurs dans une affaire liée aux transferts de certains joueurs. Sa mise en examen est annulée et il est placé sous le statut de témoin assisté en 2018. Ce qui le blanchit. Depuis 2010, aux côtés de Jean-Pierre Foucault, il est  actionnaire de l’European communication school et de l’Institut européen de journalisme à Marseille.

Fin 2013, il est pressenti pour conduire une liste lors des élections municipales de 2014 à Marseille. Courtisé par le PS et EELV, il prend finalement la tête de la liste « Changer la donne » composée de membres du « Sursaut », un collectif comprenant des dissidents écologistes et des associations, et de personnalités issues de la société civile. Dans ce cadre, il réalise un clip, Changer la donne, où il exprime ses idées et son mécontentement vis-à-vis de la situation politique et sociale de Marseille. Ses listes terminent à la cinquième position (résultats globaux sur Marseille), avec 5,63 % des voix.

Depuis 2011, à la suite de l’ouverture du marché des paris en ligne en France, Pape Diouf intervenait aussi aux côtés de Bernard Laporte et Claude Droussent pour L’Officiel des Paris en ligne (OPL) en tant qu’expert sur les paris sportifs pour le football, avec une chronique sportive régulière sur le sport et des pronostics sur les matchs.

C’est cet homme au parcours en dents de scie et dont le nom sonne comme un chant de gloire et de succès  qui a rendu l’âme terrassé à quelques 500 kilomètres de notre frontière par un virus importé dans son pays d’adoption le Sénégal. L’Afrique, l’Europe et le Monde pleurent l’enfant de Ndjaména, l’enfant de Dakar, l’enfant de Marseille et l’oncle des beaucoup de jeunes sportifs  mauritaniens.

Mohamed Chighali

Partager une information c'est comme donner la vie

URL courte: https://pointschauds.info/fr/2020/04/01/senegal-covid19-quand-le-mal-frappe-a-la-fois-le-senegal-la-france-le-tchad-et-toute-la-jeunesse-africaine/

Publié par sur fév 11 2013. Archivé sous Evènement, Faits divers. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Les commentaires sont fermés.


Voir tous les dossiers





Qui compose l’« Émirat is...

L’État Islamique, le « Pr...

Arnaque médiatique ? L’Ir...

Urgent-Libye: Des révélat...

Le MAEP, piqué par le vir...

sur le Mobile

Version P-PDF

Version Digitale

News Letters

Recevez nos dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception. Vous recevrez un email d'activation!


info@pointschauds.info , redaction@pointschauds.info, dg@pointschauds.info, pub@pointschauds.info