FLAM: des militants contre la transformation du mouvement en parti politique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

flam-congre_0Douze militants de la section Europe de l’Ouest, des Forces de Libération Africaines de Mauritanie rejetant la « dissolution » des FLAM « par sa transformation en parti politique », selon une déclaration parvenue à Alakhbar.

Les 12 sont Abdul ANNE, Athia ANNE, Cheikh ATHIE, Cheikh Oumar Ba, Coumba Malik BA, Harouna BA, Sileymane BAL, Alassane Harouna BOYE, Fatimata DEM, Samba DEM et Ousmane DIA.

Ils expriment leur refus de « la dissolution des FLAM qui continueront à exister tant que le racisme d’Etat érigé en système de gouvernance persistera».

Ils appellent également «tous les militants désirant lutter contre le racisme, l’esclavage et l’exclusion dont sont victimes les Noirs mauritaniens » à venir les rejoindre pour « la reconstruction et la sauvegarde des FLAM » et « pour le renversement de ce système et la fondation d’une Mauritanie libre, égalitaire et juste pour tous et sans aucune distinction de race».

Actualités connexes