Fallouja: l’ONU déplore au moins 20.000 enfants bloqués pour un recrutement forcé dans le combat

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

falloujaAprès avoir pendant des mois resserré l’étau autour de Fallouja, les forces irakiennes ont lancé le 23 mai une offensive pour rependre la ville, située à 50 km à l’ouest de Bagdad, au groupe Daesh.

Lundi elles sont entrées dans la cité où elles font face à une forte résistance des jihadistes. “L’Unicef estime à au moins 20.000 le nombre d’enfants pris au piège dans la ville”, a indiqué le représentant de l’Irak à l’Unicef Peter Hawkins dans un communiqué.  D’autre part, “les enfants risquent le recrutement forcé dans le combat (…) et une séparation avec leur famille”, a-t-il dit, avant de conclure que “leur vie et leur avenir sont en danger”.

Manque d’eau et de nourriture

A Fallouja, les rares habitants qui ont fui le centre de la ville depuis l’assaut des forces irakiennes ont parlé d’un manque d’eau potable et de nourriture. Et les centaines de familles ayant réussi à sortir des zones périphériques de Fallouja et les habitants toujours sur place, joints par téléphone, se sont aussi plaints de très mauvaises conditions de vie.

MSN Actualités

Actualités connexes