Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Expulsion du plus activiste des étudiants universitaires mauritaniens

0

etudLe conseil de discipline de la Faculté de Médecine a décidé lundi dernier, à l’unanimité de ses membres, d’expulser Habib ould Gah, l’un des plus activistes étudiants universitaires mauritaniens et leader au sein de l’Union nationale des étudiants de la Mauritanie (UNEM), également président de l’Initiative estudiantine contre les violations sionistes et pour la défense des causes justes.

L’étudiant militantiste, interdit de faire les cours pour une période de 45 jours, est accusé d’être le cerveau du mouvement estudiantin hostile au doyen le Prof Ahmed Ould Mogueya.

Des sources indiquent que l’étudiant expulsé, qui fait la sixième année de la Faculté de Médecine perdra incontestablement l’avant dernière année de son cursus universitaire, à la suite d’une plaidoirie présentée par Ould Mogueya et des critiques virulentes adressées aux étudiants, à tous les niveaux, au cours de la réunion extraordinaire du conseil de discipline.

Ould Gah avait été arrêté en aout dernier, à l’Aéroport de Nouakchott. Alors qu’il se préparait à prendre l’avion en direction du Soudan pour prendre part à un conclave des défenseurs du peuple palestinien.

C’est la seconde fois que le conseil de discipline prenne une décision du genre à l’endroit des étudiants de la Faculté de médecine.

L’UNEM qui n’est restée indifférente devant cette mesure, ont rendu le Doyen le Prof Ould Mogueya et le Recteur de l’Université des sciences, des technologies et de médecine, responsables des conséquences de l’expulsion d’Habib, qualifiant la mesure de très dangereuse.

L’UNEM exige une annulation immédiate de cette décision, précisant que la mesure ne fera que renforcer l’Union à son attachement à ses principes de lutte et à ses valeurs syndicales.

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print