Exploitation de gaz Sénégalo-mauritanien prévue en 2017

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

macky_sall_abdel_aziz 123Le Sénégal et la Mauritanie vont prendre une décision finale d’investissement (DFI) sur leur installation commune de gaz naturel liquéfié flottante en septembre 2017, indique Mamadou Faye, Directeur général de Petrosen. Un accord a été trouvé entre les deux pays.

Une première production est prévue pour atteindre 2,5 millions de tonnes par an (mtpa) de gaz naturel liquéfié (GNL), au plus tard d’ici trois ans. Ce projet est piloté par Kosmos energy, l’opérateur des blocs de gaz entre les frontières maritimes sénégalo-mauritaniennes et la société nationale sénégalaise, Petrosen et sa réplique mauritanienne la SMHPM. Ces sociétés sont associées a des agents des ministères de l’énergie  des deux pays.

Selon le quotidien Enquête, la première priorité est de faire en sorte que le gaz serve à augmenter la production d’énergie domestique pour les deux pays. Mamadou Faye explique: ” si le gaz n’est pas cher, il peut être utilisé pour encourager les promoteurs de projets au Sénégal “. Il ajoute que: “ le développement de ces marchés va induire une forte demande intérieure d’électricité qui pourrait atteindre les 2-3 mtpa. Le surplus d’électricité pourrait aussi être exporté via le réseau d’interconnexion de l’Afrique de l’ouest “.

Actualités connexes