Evénements de la Mosquée saoudienne: Trois personnes inculpées sont toujours en garde à vue dans les locaux de la police

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

imame– Trois personnes inculpées dans l’agression verbale dont a été l’objet, hier, vendredi 24/10, peu après la prière, l’Imam et l’érudit, Ahmedou Ould Lemrabott Ould Habibourahmane, sont toujours placées en garde-à-vue dans les locaux de la police, nous renseigne une source sécuritaire.

Selon les informations qui nous sont parvenues, les services de la police poursuivent leurs enquêtes pour connaitre les tenants et les aboutissants de ce mauvais comportement entrepris par une personne qui a été soutenue par un groupe contre l’mam de la mosquée centrale de Nouakchott.

Tout a commencé, peu après, la prière du vendredi, quand un jeune homme, s’est tenu debout devant l’assistance et tenir des “propos haineux” envers l’Imam et il a continué ses propos en disant que “la prière derrière lui n’est pas légale et licite”.

Toujours selon la même source, les premières informations supposent que les mêmes personnes avaient voulu monter l’affaire depuis la semaine passée.

Suite à cette affaire qui a eu lieu un vendredi et dans l’une des plus grandes mosquées du pays, plusieurs observateurs qui ont d’ailleurs suivi la scène se sont interrogés en disant qui veut la tête d’Ould Habibourrahmane et pourquoi?

Tawary

Actualités connexes