Tunis. Des femmes et enfants dans une maison

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Terrorism Des hommes qualifiés de “terroristes «sont retranchés avec femm

“Il y a (dans la maison) au moins deux hommes, au moins deux femmes et des enfants. Nous avons des informations sur la présence d’explosifs”, a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Aroui, lors d’une conférence de presse.

Un membre de la Garde nationale (gendarmerie) a été tué et un autre blessé dans les échanges de tirs avec les occupants de la maison, a-t-il ajouté.

“Nous avons demandé à ce qu’ils fassent sortir les enfants et les femmes”, a précisé Mohamed Ali Aroui, qui s’est refusé à employer le terme de prise d’otages, soulignant que l’une des femmes était “l’épouse d’un des éléments terroristes”.

D’après un responsable policier sur place, le gendarme a été tué d’une balle”reçue à l’oeil”.

La maison à Oued Ellil a été encerclée suite à des informations obtenues après l’arrestation de “deux éléments terroristes” après des heurts à Kébili, à 500 km au sud de Tunis, selon lesquelles “d’autres éléments terroristes se trouvaient dans une maison” dans cette banlieue de la capitale, a ajouté Mohamed Ali Aroui, précisant que le gardien d’une société avait été tué à Kébili par ces “éléments terroristes”.

A Oued Ellil, la police, déployée en grand nombre, lançait des appels au mégaphone pour que les suspects se rendent. En fin de matinée, des tirs sporadiques retentissaient encore mais la situation était plus calme en début d’après-midi.

Source : RTL

Actualités connexes