Éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015 : Du fait du virus d’Ebola, le match de la Guinée et la Sierra Leone sera délocaliser au Sénégal et au Ghana

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

footContraintes de délocaliser leurs matches des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015 à l’extérieur du fait de l’épidémie d’Ebola sévissant à l’intérieur de leurs frontières, la Sierra Leone et la Guinée ont jeté leur dévolu respectivement sur le Ghana et le Sénégal, a appris APA de bonnes sources.

Pour la réception du Togo, le 5 septembre prochain, comptant pour la 1ère journée du groupe E des éliminatoires de la CAN 2015, la Guinée a émis le souhait de jouer au Sénégal.

“La Fédération guinéenne nous a saisis pour accueillir ses deux prochains matchs des éliminatoires de la CAN au stade Léopold Sédar Senghor. Nous sommes dans les dispositions de le permettre. Tout est assujetti à la permission de la tutelle et du chef de l’Etat”, a révélé mercredi à Dakar le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Me Augustin Senghor.

  En plus du match de l’équipe A, la Guinée souhaite aussi disputer son match de qualification pour la CAN U20, contre toujours le Togo, les 13 ou 14 septembre, au Sénégal.

L’équipe nationale de football du Sénégal avait accueilli celle d’Angola en match comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 au stade du 28 septembre de Conakry après la suspension du stade Léopold Sédar Senghor de Dakar.

La Sierra Leone, autre pays touché par l’Ebola, elle, souhaite jouer son match à domicile, face à la RD Congo, au Ghana. Ce match compte pour la 2e journée du groupe D des éliminatoires. Selon la Confédération africaine de football (CAF), la fédération sierra-léonaise a déjà entrepris des démarches auprès de son homologue ghanéenne afin de voir son match se disputer dans ce pays-là, le 10 septembre prochain.

En raison de l’épidémie d’Ebola, la CAF demandé, mardi, à la Guinée et à la Sierra Leone de délocaliser dans “un pays neutre” les matches de leurs équipes participant aux compétitions de la CAF, et ce pour une période allant jusqu’à la mi-septembre 2014.

Selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 1848 personnes infectées par le virus ont été recensées en Guinée, Sierra-Leone, Libéria et au Nigéria. 1013 en sont déjà mortes.

Actualités connexes