Démission du parti Hatem

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

abdel_aziz_ould_cheikh 123Le coordinateur régional du parti Hatem en la wilaya du Hodh El Gharbi, Cheikh Ould Abdel Aziz (notre photo), également membre de son conseil national, a annoncé, dans un point de presse, sa démission de cette formation politique et son ralliement à l’UPR.

Ce conseiller à la commune d’Aïoun depuis sa fondation en 1986, aujourd’hui cadre de la SOMAGAZ, justifie sa décision par sa conviction de « la portée et de la pertinence du programme électoral du président de la République ».

« Un programme », dit-il, « où l’UPR s’investit, plus que tout autre parti de la majorité présidentielle, dans l’intérêt de tous les Mauritaniens. J’ai donc rallié ce parti », précise le chevronné politicien, « pour apporter ma contribution à l’œuvre nationale ».

« Y a-t-il de relation de cause à effet, entre cette démission et la non-participation du parti Hatem aux élections municipales et législatives prochaines ? », lance un journaliste. « La stratégie du boycott adoptée a certes eu des effets collatéraux qui menacent la cohésion du parti », lui répond, succinctement, le démissionnaire.

Un départ qu’un cadre de Hatem tente de minimiser, préférant ne pas en parler. Quoi qu’il en soit, ce retournement de boubou d’une personnalité connue pour son franc-parler risque d’avoir des conséquences sur la popularité du parti à Aïoun.

 

Le Calame

Actualités connexes