Crash du vol MH17: Obama dénonce une «insulte» faite aux familles

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

obamaBarack Obama s’est exprimé sur le crash du vol MH17 de la Malaysia Airlines, ce lundi 21 juillet. Il a demandé aux séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine de permettre aux enquêteurs internationaux de se rendre sur le lieu du crash. Le président américain a appelé son homologue russe Vladimir Poutine à contraindre les rebelles à coopéréer avec les enquêteurs internationaux.

Dénonçant le chaos régnant dans la zone du crash, le président Barack Obama a adressé de vives critiques aux séparatistes : « Malheureusement, les rebelles pro-russes continuent à bloquer l’enquête. Ils ont empêché les enquêteurs internationaux de pouvoir se rendre sur le lieu de l’accident. Les rebelles enlèvent aussi les corps des victimes du crash. C’est une insulte à l’égard de ceux qui ont perdu des proches. Ce genre de comportement est contraire aux valeurs de la communauté internationale ».

Comme son secrétaire d’Etat, John Kerry, qui s’est déclaré convaincu que la batterie de missile anti-aérien utilisé pour abattre l’avion malaisien dans l’est de l’Ukraine venait de Russie, le président Obama a pointé la responsabilité de la Russie : « La Russie a beaucoup d’influence sur ces séparatistes. La Russie leur a fourni de l’équipement militaire, y compris des missiles anti-aériens. La Russie et le président Vladimir Poutine ont une responsabilité directe d’obliger les rebelles à coopérer avec l’enquête, c’est vraiment la moindre des choses. »

Tout en réclamant fermement un accès immédiat et complet au site du crash, le président des Etats-Unis a poussé son homologue russe à passer des paroles aux actes : « Le président Poutine a dit qu’il soutenait une enquête indépendante. J’apprécie ces mots mais ils doivent maintenant se traduire en action ! »

Actualités connexes