Control Risks : La Mauritanie parmi les pays africains à risque moyen

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

mauritaniejklControl Risks désigne les pays africains les plus «sûrs» et les plus «risqués» pour les entreprises en 2015

Le cabinet de conseil britannique Control Risks a publié le 9 décembre l’édition 2015 sa carte annuelle des risques sécuritaires, géopolitiques et économiques pour les entreprises et les personnes à travers le monde.

Selon cette carte, la Mauritanie la Tunisie et figurent dans la catégorie des pays présentant un risque moyen, alors que l’Egypte et la Libye figurent en zone rouge, soit celle des pays où il existe un risque élevé.

Seuls six pays africains se trouvent dans la catégorie des pays à «à faible risque»: le Maroc, le Cap-Vert, les Seychelles, la Namibie, Maurice et le Botswana. Selon ce rapport, les investisseurs internationaux peuvent, en toute sécurité, s’installer dans ces six pays pour faire des affaires, y créer des filiales ou envoyer leurs représentants pour obtenir de nouveaux marchés sans que la sécurité de leurs employés ou leurs intérêts ne soient menacée.

En Afrique du Nord, le Maroc représente une exception. Ainsi, l’Algérie est classée comme étant un pays à risques.

Plusieurs pays et territoires d’Afrique subsaharienne figurent dans la catégorie des pays «à risque élevé» comme le Tchad, le Niger, le Mali, le Soudan du Sud, la Côte d’Ivoire, le Somaliland, l’Erythrée et le Burundi. Une bonne vingtaine de pays situés au Sud du Sahara sont, par ailleurs, classés dans la catégorie des pays présentant un risque moyen. C’est notamment le cas de l’Afrique du Sud, l’Angola, le Kenya, la Zambie, la Tanzanie, le Cameroun, l’Ethiopie, le Bénin et le Togo. Le cabinet estime qu’il y a un «risque extrême» en Centrafrique et en Somalie, deux pays frappés par des conflits.

Actualités connexes