Conflit israélo-palestinien Gaza : Benjamin Netanyahu accuse l’ONU de légitimer le Hamas

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

benjaminDepuis l’annonce le 11 août de la création d’une commission d’enquête internationale sur Gaza, les critiques se multiplient en Israël. Mercredi, Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a déclaré que cette décision de l’ONU donne une “légitimation aux organisations terroristes meurtrières comme le Hamas”.

La pilule ne passe pas à Israël. Depuis l’annonce de la mise en place le 11 août d’une commission d’enquête internationale sur Gaza, les critiques se multiplient dans l’État hébreu, déjà accusé de crimes de guerre par une commission similaire après l’opération meurtrière Plomb durci la bande de Gaza durant l’hiver 2008-2009.

“Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU donne une légitimation aux organisations terroristes meurtrières comme le Hamas”, a déclaré, le 13 août, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

La mission de cette commission sera d’enquêter sur toutes les violations des lois humanitaires internationales et des droits de l’Homme, notamment dans la bande de Gaza en proie depuis plus d’un mois à une guerre entre Israël et le Hamas qui a fait près de 2 000 morts côté palestinien et 67 côté israélien.

Benjamin Netanyahu l’a appelé à enquêter d’abord à Damas, Bagdad et Tripoli, plutôt que dans la bande de Gaza. “Au lieu d’enquêter sur les attaques du Hamas contre des civils israéliens et son utilisation des Gazaouis comme bouclier humain, au lieu d’enquêter sur le massacre que (le président syrien Bachar al-) Assad commet contre son peuple ou celui de l’État islamique (EI) contre les Kurdes (en Irak), l’ONU décide de venir et d’enquêter sur Israël, la seule démocratie du Moyen-Orient, une démocratie qui agit de façon légitime pour protéger ses citoyens contre le terrorisme meurtrier”, a-t-il martelé, selon des propos rapportés dans un communiqué de son bureau.

(AFP)

Actualités connexes