Chine/Japon: des avions militaires US survolent les îles Senkaku

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

avia 123Deux avions militaires américains ont survolé mardi les îles Senkaku/Diaoyu, au cœur d’un litige territorial sino-japonais et sur lesquelles Pékin a récemment établi une zone de défense aérienne, a annoncé mardi soir le colonel Steve Warren, porte-parole du Pentagone.

“Nous avons mené une opération près des îles Senkaku. Nous continuons à suivre les procédures normales, ce qui veut dire ne pas fournir de plans de vol, ne pas s’annoncer par radio ni enregistrer nos fréquences”, a indiqué le colonel.

Des médias internationaux précisent que la mission a été effectuée par deux bombardiers stratégiques B-52.

Selon le colonel Warren, la Chine n’a pas encore réagi au survol américain.

La Chine a mis en place une zone de défense aérienne en mer de Chine orientale près des îles contestées le week-end dernier. La création de cette nouvelle zone s’accompagne de règles pour tous les avions qui la traversent, sous peine d’intervention des forces armées, a indiqué le ministère chinois de la Défense.

Le Département d’Etat américain a par la suite déclaré que la politique annoncée par Pékin risquait de provoquer des incidents dans la région.

Les îles inhabitées Senkaku/Diaoyu sont au centre d’un litige sino-japonais depuis les années 1970. Le Japon affirme qu’il contrôle les îles depuis 1895 et qu’elles n’avaient appartenu à aucun pays avant cette date. La Chine insiste sur le fait que les îles contestées faisaient partie de l’Empire chinois il y a 600 ans. Les Etats-Unis ont administré les îles après la Seconde Guerre mondiale. En 1972, les Américains ont remis les îles Senkaku et l’île habitée d’Okinawa au Japon. Taïwan et la Chine continentale contestent la souveraineté japonaise sur les îles Senkaku.

En septembre 2012, les tensions sont montées d’un cran entre le Japon et la Chine suite à l’achat par Tokyo de trois îles de l’archipel Senkaku à leurs propriétaires privés. Pékin s’est déclaré prêt à employer tout moyen pour défendre l’intégrité territoriale du pays et la souveraineté de la Chine sur les îles contestées.

 

Rianovosti

 

Actualités connexes