Centre hospitalier de Néma : les PNP maltraités une fois de plus

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

a nema hopital_thumb_medium400_0Les employés du centre hospitalier  de Néma,la capitale du Hodh-Charghi, à l’extrême-Est du pays, vivent depuis quelques jours des décisions affreuses prises par l’administration intérimaire. Avec l’absence du  directeur général depuis maintenant près d’ une dizaine de jours, l’intérim est assuré par son adjoint qui fait la pluie et le beau temps.

C’est ainsi que deux PNP(Personnel Non Permanent) ont fait les frais de ce zèle et se sont se vus radiés de l’établissement sans autre forme de procès. Ils sont accusés  d’avoir provoqué la panne de l’ambulance qui transporte le personnel et qui est utilisé en cas d’urgence. Alors qu’en réalité, cette ambulance circule depuis plus de quinze ans sans entretien de la part de l’administration actuelle. Des injustices pareilles ont déjà étaient perpétrés depuis l’arrivée de cette nouvelle administration en Mai 2014.

Sachant que le PNP chauffeur  reçoit un salaire de 42.000 ouguiya, en plus d’une petite prime qu’il obtient lors des évacuations vers Nouakchott et qui est estimée à 10.000 ouguiyas. Ceux deux contractuels limogés ont des charges familiales, ils resteront sans revenus pour une erreur qu’ils n’ont pas commise.

Les PNP lancent un appel d’urgence aux autorités compétentes pour leur venir en aide et éviter ainsi des décisions aléatoires de cette nouvelle administration qui ne fait que nuire à son personnel au lieu d’essayer d’élever de son niveau de vie.

Nourdine Salah de retour de Néma

TAWARY-(Nouakchott)

Actualités connexes