Ça chauffe entre le Sénégal et West Ham pour Diafra Sakho

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

diafaraAnnoncé forfait pour la CAN 2015 par West Ham et dans l’incapacité de se déplacer pour faire constater sa blessure par le staff médical sénégalais, Diafra Sakho ne disputera pas la compétition. Et pas question qu’il joue en club durant sa période d’indisponibilité, assure Me Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise, qui menace de saisir la FIFA.

Entre la Fédération sénégalaise (FSF) et West Ham, la guerre est déclarée depuis plusieurs mois. Et, après les paroles, la FSF s’apprête à passer aux actes. “Nous allons saisir la FIFA et la Fédération anglaise pour faire valoir nos droits et le règlement va s’appliquer, puisque Diafra Sakho ne pourra pas jouer pendant le temps indiqué pour son indisponibilité”, gronde Me Augustin Senghor, le président de la FSF.

Annoncé forfait pour plusieurs semaines –et donc pour la CAN 2015- par West Ham, l’attaquant de 25 ans n’a pas pu venir faire constater sa blessure par le staff médical des Lions de la Teranga, comme il est d’usage, ses douleurs au dos ne lui permettant pas de prendre l’avion. Il ne fait donc pas partie des 23 joueurs retenus par Alain Giresse. Mais la FSF n’entend pas rester sans réagir.

“Manque de respect”

“Manifestement, West Ham nous a manqué de respect en attendant au dernier moment (mardi alors que la liste finale devait être remise à la CAF le lendemain dernier délai, ndlr) pour nous signifier l’indisponibilité de Sakho pour six semaines et même son incapacité à voyager par avion pour venir rejoindre l’équipe nationale”, déplore Me Augustin Senghor en dénonçant “une volonté manifeste de le soustraire de l’équipe du Sénégal devant prendre part à la CAN 2015”.

Pour contrer ce “subterfuge” et s’assurer que la blessure du joueur est bien réelle, le président de la FSF s’apprête donc à saisir la FIFA afin que Diafra Sakho ne puisse pas jouer en club pendant la durée de son indisponibilité annoncée. Le règlement de l’instance dirigeante du ballon rond sanctionne les clubs qui refusent de libérer leurs internationaux pendant les compétitions internationales.

 La polémique de novembre

Le ton entre West Ham et la FSF a commencé à monter fin novembre lorsque les Hammers ont accusé le staff médical des Lions de la Teranga d’avoir mal soigné la blessure au dos de Diafra Sakho lors des deux dernières journées des éliminatoires de la CAN 2015, entraînant son indisponibilité durant plusieurs semaines.

Sam Allardyce, l’entraîneur du club londonien où évolue également Cheikhou Kouyaté, qui sera lui bien présent à la CAN, avait évoqué l’idée d’envoyer des médecins de West Ham pendant la compétition. Une possibilité perçue par la FSF comme une inacceptable remise en cause des compétences du staff médical des Lions. Le premier épisode d’une escalade qui a connu depuis bien d’autres rebondissements.

*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Actualités connexes