Belmokhtar revendique les attentats de Paris

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

 bel moktarLe leader du mouvement ilsamiste Al-Murabitoun Mokhtar Belmokhtar aias Khaled Abou al-Abbas a revendiqué les attentats et la double prise d’otage qui ont eu lieu à Paris.

« La France chrétienne continue de combattre les moudjahidins et d’entraver la guerre sainte  par tous les moyens. Elle a violé les terres des musulmans, en menant une croisade dans le nord Mali, où elle a fait chuter le régime islamique,  sous le slogan de lutte contre le terroriste», a expliqué lejihadiste  dans un document reçu à Alakhbar.

 La France est l’alliée des forces internationales du mal pour combattre la Charia et ceux qui instaurent [cette loi de Dieu] depuis l’Afghanistan jusqu’au Maghreb islamique. Et avec sa presse, la France persiste dans sa guerre contre l’islam et s’en prend à notre prophète Mohamed PSL.

 La France pensait être à l’abri d’attaques des jihadistes. Il fallait donc répondre, par agression, à cette agression (française), a poursuivi

 Ainsi, deux parmi les meilleurs combattants de l’Islam ont infligé à la France et à ses soldats une humiliation chez eux, au niveau de leur capitale et devant leurs services de renseignement et armée.

Mokhtar Belmokhtar qui cite un verset du Coran comme argument.

 Par leur détermination, nos frères ont choisi leur cible de façon minutieuse malgré la complicité de l’opération.

 Ils ont épargné les Français ordinaires qui étaient pourtant à leur portée. Ils voulaient ainsi dire à l’ennemi et à nos alliés qu’ils étaient porteurs d’un message noble.

 C’était aussi pour dire aux musulmans de l’Occident que avec ces opérations vous constituez une psychose chez les Occidentaux et les amener à mesure la souffrance des musulmans dans le monde.”

 Nous disons à la France et à son président criminel que vous pouvez nous tuer, mais vous ne vaincrez jamais notre nation islamique.

Ces attaques ne vont pas s’arrêter. Elles  vont se poursuivre contre vos intérêts et dans vos lieux de rassemblement jusqu’à que vous vous retiriez de nos terres et de nos pays.

Notre cheikh Oussama (Ben Laden) l’a dit:  “Nous vous tueront comme vous nous faites et à chaque fois que vous perturbez notre quiétude nous répondrons. L’oppresseur est celui qui commence le premier. »

Actualités connexes