Assassinat de l’opposant tunisien Mohamed Brahmi

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Mohamed-BrahmiMohamed Brahmi, membre de l’Assemblée constituante, fondateur du Mouvement du peuple (gauche), a été assassiné ce jeudi de plusieurs balles tirées devant son domicile.

C’est le deuxième assassinat d’un responsable de l’opposition tunisienne en moins de six mois. Mohamed Brahmi, fondateur du Mouvement du peuple (Echaâb) et élu à l’Assemblée constituante tunisienne a été abattu devant son domicile à Tunis. Selon les médias locaux, cette figure de la gauche tunisienne a été atteinte par 11 balles tirées à bout portant par deux individus circulant à moto.

L’information, révélée par la radio tunisienne Mosaïque FM et confirmée par le ministère de l’Intérieur, a choqué les Tunisiens qui craignent un nouvel assassinat politique. Le mode opératoire rappelle forcément l’assassinat de Chokri Belaïd, le 6 février dernier à Tunis. Le chef du Front populaire tunisien avait alors été assassiné par balles devant son domicile par des hommes présumés liés à la mouvance salafiste.

Actualités connexes