ALGERIE : Un sans-papier algérien cambriole la maison de François Hollande à Paris

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Condamné à l’expulsion du territoire français, un sans-papier algérien âgé de 19 ans aurait cambriolé la maison de l’ancien président français François Hollande et sa campagne Julie Gayet, rapporte ce jeudi 6 février, le quotidien Le Point.

Selon le média français, les faits remontent au 26 janvier dernier. La somptueuse demeure de l’ancien chef d’Etat français située au square Montsouris, dans le 14arrondissement de Paris avait fait objet d’un cambriolage. L’enquête menée par l’officier de sécurité spécial de François Hollande a permis de remonter jusqu’au jeune sans-papiers algérien qui aurait laissé sur les lieux du crime un paquet de cigarettes et des empreintes. Le mis en cause a été arrêté et placé en garde à vue. Le jeune algérien qui se trouve déjà sous le coup d’une interdiction du territoire français, devrait être expulsé vers  l’Algérie après avoir purgé sa peine.  En plus de la tentative de cambriolage, il est poursuivi pour usage de faux en écriture au préjudice de sa logeuse. Un mandat de dépôt a été requis, il a été placé en détention provisoire.

Alors que les délais pour ce genre de délit sont la plupart du temps interminables, l’ancien président de la République française et sa compagne ont bénéficié d’un traitement privilégié de la part de la justice sur cette affaire, qui a été réglée en trois jours seulement. Plusieurs médias français, ont dénoncé un excès de zèle de la part des services de sécurités et des magistrats.

Alors que personne n’a encore porté plainte, les policiers de terrain avaient envoyé leurs experts techniques et scientifiques sur les lieux. Les médias français ajoutent que trois jours seulement après le déclenchement de l’enquête, le suspect est interpellé au centre de rétention administratif de Vincennes et placé en garde à vue.

Actualités connexes