Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print
Share on skype
Share on telegram
Share on email
Share on linkedin

Aleg : Biram et ses codétenus reçoivent la visite de leurs avocats

0

djiby_sow_biram_brahim_01_47Biram Ould Dah Ould Abeid, Brahim ould Bilal (président et vice-président de IRA-Mauritanie) et Djybi Sow, président de Kawtal Yellitaré, condamnés le 15 janvier à deux ans de prison ferme par la cour correctionnelle du tribunal de Rosso, ont été transférés à Aleg pour y purger leur peine.
Ils ont reçu vendredi 23 janvier, la visite de trois des avocats constitués pour leur défense. Me Ahmed Ould Ely, Me Ould M’barreck et Me Zekeria ont rencontré les trois détenus à la prison civile d’Aleg.
« Nous sommes isolés des autres détenus, chacun dans une chambre, nous n’avons pas droit à la promenade… » ont confié les détenus à leurs avocats. En plus de ces conditions de détention difficile, ils sont revenus sur les circonstances de leur transfert de Rosso à Aleg.
Ils ont confié aux avocats que les gardes chargés de ce transfert sont arrivés à Rosso, le 15 janvier, avant même le prononcé du jugement. Toujours, selon les avocats, « les trois condamnés ont voyagé chacun dans une voiture accompagnés de deux gardes, deux menottes aux poignets et une autre paire de menottes les liant à la voiture…. »
Les avocats des détenus contestent la régularité de leur transfert à Aleg. Dans le point de presse organisé après le prononcé du verdict et l’appel interjeté par la défense, Me Yarba Ould Ahmed Saleh a déclaré: « Dans l’étape où nous sommes, nos clients sont en détention préventive. Tant qu’il n’y a pas de décision définitive non susceptible d’appel, ils sont en détention préventive. Et, pour la détention préventive, le décret régissant les établissements pénitentiaire, prévoit qu’ils (nos clients) doivent rester dans un établissement pénitentiaire relevant de la cour d’appel ou de la juridiction qui les jugera.
Cette juridiction, en l’occurrence, est celle de Nouakchott. Si on les renvoie devant la juridiction d’Aleg ou il y a une cour d’appel….s’il n’y a pas explication dans les textes, il faut chercher dans une volonté politique de bannir nos clients en les envoyant ailleurs que dans une grande agglomération comme Nouakchott. »

التعليقات

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on print