Affrontements entre sahraouis et Marocains en FRANCE

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Jeudi une deuxième nuit consécutive de violences a eu lieu à Pauillac (Gironde) entre sahraouis (initialement immigrés en Espagne) et immigrés marocains. Des immigrés ont expulsé d’autres immigrés,  mais rassurons-nous ils n’ont pas quitté l’Europe et même pas la France.

Pauillac est connu dans le monde entier pour ses vignobles de Médoc, grand crus classés ; mais ce que l’on connait moins est l’immigration intense qui y sévit.

Les violences ont pour origine le conflit qui se déroule à plusieurs milliers de kilomètres du Médoc, entre le Sahara Occidental dont les habitants (sahraouis) réclament leur indépendance, mais que le Maroc revendique. Le tee-shirt porté par un immigré sahraoui avec l’inscription « Sahara Occidental libre » a spécialement excité les immigrés marocains.

Jeudi les troubles ont été particulièrement violents lorsque les Marocains ont voulu expulser de leur squat la centaine de Sahraouis qui s’y trouvaient. Jets de pierre, barres de fer, sabres, battes de base-ball et course poursuite dans les rues de Pauillac ; selon des témoins des coups de feu ont également été entendus. Il y a eu cinq blessés, leur nombre ayant été limité par l’intervention de la gendarmerie.

Afin d’éviter de nouvelles violences, la centaine de Sahraouis a quitté Pauillac sous la protection des forces de l’ordre, pour être installée dans le Nord Médoc.

Comme le souligne notre confrère Infos Bordeaux “A noter l’étrange silence des associations de “protection des droits de l’homme”, qui n’auraient surement pas manqué de se faire entendre, si les Sahraouis avaient été expulsés par des Médocains de souche.”

Actualités connexes