Affaire SONIMEX : disparition de 16.000 tonnes d’engrais

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

sonimex5Les investigations actuellement en cours avec l’audition du chef d’agence de la SONIMEX à Rosso, ont révélé que les quantités d’engrais détournées depuis les magasins de la société sont de 16.000 tonnes, bien plus qu’annoncé auparavant.

La commission d’enquête visite les magasins de la Sonimex

La commission d’enquête composée d’inspecteurs de l’IGE, de policiers, de gendarmes et de douaniers a visité, aujourd’hui, dimanche 7 Août, en début d’après-midi, les magasins de la société nationale d’importation et d’exportation à Rosso, nous apprend une source bien informée.

Au cours de la visite, les enquêteurs ont eu à interroger les gardiens des magasins et des entrepôts sur les quantités d’engrais qui s’y trouvaient.

Les stocks d’engrais qui existaient dans les magasins n’ont été proches des quantités estimées, selon la même source.  A en croire qu’au cours de ces dernières quarante huit et cela depuis que l’ancien directeur de la Sonimex de Rosso s’est rendu volontairement à la police, plusieurs hauts responsables et hommes d’affaires convoqués par la commission d’enquête ont été entendus sur les milliers de tonnes d’engrais disparues.  Des sources proches de l’enquête ont révélé à Sahara Media que le chef d’agence de la SONIMEX a déclaré que les quantités disparues atteignent 16.000 tonnes et pas 6.000 tonnes seulement, une affirmation confirmée par les documents détenus par les enquêteurs.

En se rendant dans les magasins de la société, les enquêteurs ont découvert que les caisses sensées contenir les engrais, étaient remplis de déchets.

Interrogés par la commission d’enquête, les manœuvres ont reconnu avoir perçu 9 millions d’ouguiya de la part de hauts responsables de la société pour mener cette opération de diversion.

Actualités connexes