Affaire Karake: Kagame dénonce «l’arrogance» de l’Occident

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

kagaméAu Rwanda, le président rwandais Paul Kagame s’est exprimé au Parlement à l’issue d’une cérémonie au cours de laquelle des juges ont prêté serment. Il a dénoncé « l’arrogance » et « le mépris » de l’Occident après l’arrestation à Londres de son chef des services de renseignement, Emmanuel Karenzi Karake.

Le général Karake, personnalité clé du régime rwandais, avait été arrêté à l’aéroport de Heathrow ce 20 juin, en exécution d’un mandat d’arrêt émis par l’Espagne, où il est recherché pour « crimes de terrorisme » alors qu’il était chef des renseignements militaires du FPR de Paul Kagame au lendemain du génocide.

C’est un Paul Kagame très remonté qui s’est exprimé pendant près d’une heure – essentiellement en anglais – face à un parterre d’officiels et de diplomates. Le président rwandais a accusé le Royaume-Uni d’avoir arrêté son chef des renseignements comme « un vulgaire voleur ». Une attitude illustrant selon lui « l’arrogance » des pays occidentaux. « D’abord, a-t-il dit, c’était la France, puis l’Espagne et maintenant c’est le Royaume-Uni, je ne sais pas qui sera le prochain sur la liste de ces pays qui semble-t-il, veulent incommoder, déstabiliser et montrer leur mépris absolu pour le Rwanda et l’Afrique. »

Paul Kagame a aussi ironisé, expliquant que les autorités britanniques avaient dû confondre le général Karake avec un « immigrant illégal ». « Ils nous traitent tous comme ils traitent les immigrants illégaux », a-t-il fustigé.

Il a également accusé les pays occidentaux, dont « les capitales sont remplies de génocidaires », de s’en prendre à ceux qui ont mis fin aux massacres : « Depuis quand sommes-nous devenus des tueurs. Ces mêmes pays ont tué plus de gens que les Africains n’en ont jamais tués. (..) Comment pouvons-nous donner nos vies pour sauver notre pays et notre peuple et finalement devenir des tueurs. » « Nous n’avons pas le pouvoir de l’argent, le pouvoir militaire ou technologique des pays occidentaux, a reconnu Paul Kagame, mais nous avons le pouvoir de protester (…) Comment pouvez-vous soutenir mon développement et me retirer ma dignité en même temps ? »

Actualités connexes