30 Egyptiens et 15 français signalés dans le vol EgyptAir qui s’est écrasé en Méditerranée

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Un avion d’Egyptair reliant Paris au Caire avec 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français, s’est écrasé en Méditerranée au large d’une île grecque après avoir disparu des écrans radars pour une raison encore inconnue. Accident ou attentat ? Aucune information n’était disponible en fin de matinée pour expliquer la soudaine disparition de l’Airbus A320.

Mais aucun message de détresse n’a été émis selon l’armée égyptienne et une source de l’aviation civile grecque, ce qui laisse supposer qu’un incident brutal et soudain est survenu.  L’appareil s’est écrasé au large de l’île grecque de Karpathos, entre Rhodes et la Crète, “alors qu’il se trouvait dans l’espace aérien égyptien”, a indiqué à l’AFP une source de l’aviation civile grecque. Il a disparu des radars grecs “vers 00H29 GMT (03H29 locales)”, a-t-elle ajouté. “Pour l’heure, nous ne savons pas pourquoi l’avion a disparu”, a déclaré un porte-parole d’EgyptAir en milieu de matinée.

“Aucune hypothèse ne peut être écartée sur les causes de cette disparition”, a de son côté indiqué le Premier ministre français Manuel Valls. L’appareil transportait 56 passagers, dont un petit garçon et deux bébés, ainsi que sept membres d’équipage et trois officiers de sécurité, selon la compagnie nationale égyptienne. 30 Egyptiens, 15 Français, un Britannique, un Canadien, un Belge, un Portugais, un Algérien, un Soudanais, un Tchadien, deux Irakiens, un Saoudien et un Koweïtien se trouvaient à bord. L’Airbus A320 avait décollé de l’aéroport français de Roissy-Charles de Gaulle près de Paris à 22H45 et devait atterrir au Caire à 03H05 (01H05 GMT).

Il volait à 37.000 pieds d’altitude (11.277 mètres) lorsqu’il est sorti des radars, a indiqué Egyptair. L’Egypte et la Grèce ont dépêché en mer Méditerranée des avions et des navires pour tenter de trouver l’appareil, selon l’armée égyptienne.

Actualités connexes