2ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES CHEFS D’ETAT MAJOR DU COMITE D’ETAT MAJOR OPERATIONNEL CONJOINT (CEMOC) : LES STRATEGIES DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME DANS LA ZONE SAHELO-SAHARIENNE AU CENTRE DES DEBATS

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

GenerauxMrLe Conseil des chefs d’état major (CCEM) du Comité d’état major opérationnel conjoint (CEMOC) a tenu, aujourd’hui à Niamey, sa deuxième session ordinaire. Les travaux se sont déroulés au Palais des Congrès sous la présidence du Général de division Seyni Garba, Chef d’état major général des Forces armées nigériennes, président du Comité des Chefs d’état major du CEMOC. Le thème de cette 2ème session est ”Stratégie de lutte contre le terrorisme dans la bande sahélo saharienne”.

La fin des travaux a été sanctionnée par un communiqué final, signé par les chefs de délégations des quatre (4) pays membres du CEMOC que sont l’Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger.
La délégation mauritanienne ayant pris part à cette session de Niamey a été conduite par le Général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Cheikh El Ghazwani, Chef d’état major général des armées de la Mauritanie, la délégation algérienne par le Général major Zerrad Chérif, Chef du département Emploi-Préparation (DEP) à l’Etat Major de l’Armée nationale populaire d’Algérie, et enfin la délégation malienne par le Colonel major Oumar Dao, Sous Chef d’Etat Major chargé des opérations à l’Etat Major de l’Armée malienne.

Les questions de stratégie de lutte contre le terrorisme ont été débattues au cours de ces travaux ainsi qu’il est annoncé dans le thème de la session. Au terme de la réunion, le président du Conseil des chefs d’Etat major du CEMOC, s’est félicité de la qualité des débats et des conclusions auxquelles ils ont abouties. ”La contribution des uns et des autres vont nous permettre d’améliorer davantage la sécurité dans notre espace” a déclaré le Général de division Seyni Garba. Le Chef d’état major général des FAN a enfin souhaité un bon retour aux délégations dans leurs pays respectifs.
Les chefs de délégations présentes à cette 2ème session ordinaire du CEMOC, ont exprimé, par la voix du Chef d’état major général des armées (CEMAG) de la Mauritanie, leurs remerciements au Général de division Seyni Garba. ”C’est lui qui nous a permis de nous retrouver ici pour renouveler notre engagement à assurer ensemble, les missions qui nous sont dévolues dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé dans l’espace CEMOC” a déclaré le Général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Cheikh El Ghazwani. Le Chef d’état major général des armées mauritaniennes a en outre exprimé, au nom de ses pairs, sa gratitude pour la grande hospitalité et les égards dont ont bénéficié les différentes délégations durant leur séjour.
Le CEMAG de la Mauritanie a enfin salué les efforts consentis par le Général de division Seyni Garba en faveur du Comité ainsi que la parfaite organisation de la rencontre ”dirigée avec beaucoup de tact et de professionnalisme” selon les termes du général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed.
Le CEMOC est né de la volonté des quatre pays membres (Algérie, Mali, Mauritanie et Niger) de joindre leurs efforts pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé dans la zone sahélo-saharienne. Créé, en août 2009, le CEMOC a été mis en place le 21 avril 2010 à Tamanrasset en Algérie. Il a pour mission de suivre, analyser et coordonner les actions dans la zone opérationnelle défini par ses membres ; de mener des opérations de recherche, de localisation et de destruction des groupes terroristes et leurs connexions par l’emploi des forces et moyens mis sous contrôle opérationnel et d’assurer le suivi de l’évolution de la situation sécuritaire dans la zone d’intérêt commun. Le CEMOC a par ailleurs pour vocation, ce en coordination avec les points focaux du Burkina Faso, de la Libye et du Tchad, d’empêcher toute tentative d’extension des activités terroristes vers ces pays.
Placé sous la supervision du Conseil des chefs d’état major (CCEM), le CEMOC est constitué d’un Etat-major avec un secrétariat particulier et comprend quatre (4) cellules : Opérations, Renseignement, Logistique et Transmissions. Enfin, les Etats membres désignent les unités qui doivent constituer les forces du CEMOC.

Siradji Sanda

lesahel.org

 

Actualités connexes