Ely Ould Mohamed Vall à nouveau hôte de marque à Paris à l’occasion du 30ème dîner annuel du C.R.I.F.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Ely Mhd VallUn peu plus d’un mois après les attaques ayant provoqué la grande marche citoyenne qui a réuni 4 millions de Français dans les rues de Paris et des autres grandes villes du pays, M. Ely Ould Mohamed Vall, le Président de la République mauritanienne de la transition démocratique de 2005-2007 faisait partie des principaux invités du CRIF (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France) qui célébrait la 30ème édition de son dîner annuel.

Comme chaque année, le gratin du monde politique français était représenté autour de l’Invité d’Honneur du dîner, le Président François Hollande.

Côté majorité, le Premier Ministre Manuel Valls et nombre de ministres de son gouvernement étaient présents, notamment le Ministère de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, mais aussi Najat Vallaud-Belkacem (Éducation), Fleur Pellerin (Culture et Communication) ou encore Harlem Désir, et Claude Bartolone, le Président de l’Assemblée Nationale, a également répondu présent, tout comme la maire de Paris Anne Hidalgo.

Les « anciens » Robert Hue (PCF) et Edith Cresson (ex 1er ministre) n’ont pas manqué ce rendez-vous devenu incontournable de la vie politique française. L’opposition UMP n’était pas en reste, avec la présence d’Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et de ses principaux lieutenants dont Nathalie Koscuskio-Morizet, Hervé Mariton, ou encore de Valérie Pécresse.

Même le Modem et Les Verts étaient représentés tant suite aux événements de janvier il était important de marquer l’union nationale autour des valeurs du « vivre ensemble » de la République française, à la fois laïque et respectueuse des cultes pratiqués par ses citoyens.

Aux côtés des politiques, le monde culturel et artistique était représenté (l’écrivain Marek Halter, l’acteur Yvan Attal, le réalisateur Claude Lanzmann, Dany Boon…) et bien entendu les principales personnalités des médias étaient invités : parmi eux, l’ex dirigeant de TF1 Étienne Mougeotte, l’animatrice Daniela Lumbroso, ou encore la journaliste Audrey Pulvar n’ont pas manqué le discours très attendu du Président Hollande, qui a par ailleurs tenu avec le Président du CRIF à accueillir nombre de diplomates étrangers comme l’ambassadrice des Etats-Unis Jane Hartley, mais aussi l’ancien Président mauritanien, déjà invité d’honneur de la Fondation Chirac en novembre dernier, M. Ely Ould Mohamed Vall, toujours très bien accueilli par les Français pour le rôle qu’il a joué lors de la transition démocratique du pays entre 2005 et 2007.

À l’occasion de cette soirée de rassemblement républicain, le discours d’environ 30 minutes de François Hollande a permis de rappeler les valeurs républicaines de respect de la liberté des cultes en France, où les Juifs sont chez eux et continueront à être défendus par les institutions républicaines, et ce au même titre que les autres membres des communautés religieuses du pays.

M. Hollande a rappelé qu’en plus des attentats antisémites du mois dernier, les actes islamophobes avaient été sur le seul mois de janvier aussi nombreux que pour toute l’année 2014, soulignant ainsi la justesse des propos d’introduction du Président du Crif M. Roger Cukierman, qui a déclaré afin de clarifier sa position suite aux polémiques créées par ses propos précédents condamnant les jeunes extrémistes musulmans : “Juifs et musulmans, nous sommes sur le même bateau. J’espère que le contact sera vite rétabli”.

Actualités connexes