Déclaration De la Diaspora Mauritanienne en France

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

diasporaA l’occasion de la rencontre annuelle que le président de la république a avec les mauritaniens en Mauritanie, la Diaspora mauritanienne en France a travers sa représentation se permet d’interpeller ce dernier quant à la situation des mauritaniens en France.

Elle lui a déjà fait savoir la situation lors de sa rencontre avec les mauritaniens d’Europe que le président de la république avait donné une instruction à l’ambassadeur de Mauritanie en France Ould Brahim Khlil de régler le les problèmes des citoyens mauritaniens dont il est le représentant officiel.

Nous ressortissants mauritaniens en France interpellons publiquement le président de la république pour lui dire que l’ambassadeur de Mauritanie en France n’a pas respecté aucune des recommandations données par le président et que la situation actuelle des mauritanien n’a pas changé.

La Diaspora mauritanienne en France fait savoir au président de la république que la commission chargée de l’enrôlement des mauritaniens en France oblige toujours les candidats de présenter la carte de séjour pour établir la preuve de sa nationalité mauritanienne ce qui est juridiquement incongru et contestable pour au moins trois raisons :

Le recensement a lieu dans l’enceinte de l’ambassade de Mauritanie qui est de ce fait un territoire mauritanien en vertu des conventions internationales L’autorité mauritanienne ne peut pour établir la nationalité mauritanienne d’un candidat au recensement si le territoire national demandait toute pièce d’identité établie par une autorité compétente

Le non-respect de la non-discrimination et du principe d’égalité de tous les mauritaniens devant les services publics. En effet, les mauritaniens de France et d’Europe constatent qu’en Arabie Saoudite et Cote d’Ivoire, les mauritaniens peuvent se recenser sans carte d’identité.

Considérant qu’il est politiquement et moralement condamnable de priver des catégories entières de la population de leur nationalité, nous demandons l’abandon de l’exigence de la carte de séjour pour le recensement des mauritaniens en France et en Europe, demandons que des mesures soient prises pour assurer le recensement dans des conditions acceptables qui respectent la dignité des candidats au recensement.

Fait à paris, le 12 aout 2013

 

Ousmane Sao

Actualités connexes